Actualités

Les 5 sites de tourisme au bord de la saturation

Lorsqu’on est en voyage touristique, il y a des lieux emblématiques que l’on ne peut manquer. Mais certains de ses lieux arrivent à saturation. Pour les protéger du tourisme de masse ou de la pollution, certaines mesures ont été mises en place. Découvrez les 5 sites touristiques qui arrivent à saturation en 2018.

1. Le Machu Picchu, Pérou

Les ventes de billets sont depuis quelques temps limités à 2 500 par jour pour éviter les effets du tourisme de masse. En 2011, l’Unesco a failli placer l’ancienne cité inca sur la liste noire du patrimoine en danger du fait de l’érosion et des glissements de terrains provoqués par ce trop grand afflux touristique.

2. La Tour Eiffel, Paris, France

Incontournable monument de la ville Lumière, le personnel de la Tour Eiffel s’est fixé comme objectif pour 2018 de ne pas dépasser 7,3 millions de visiteurs. Une augmentation très forte du prix d’entrée va permettre d’engager de grands travaux de rénovation. Notez que le prix pour contempler la magnifique vue de Paris depuis la Tour Eiffel (19 €) n’est pas excessif comparé à l’Empire State Building de New York (30 €) ou les 87 € pour monter dans la tour la plus haute du monde, la Burj Khalifa de Dubaï.

3. Le Taj Mahal, Agra, Inde

Les 5 sites de tourisme au bord de la saturation

Le Taj Mahal est en danger, il faut préserver le site. Placé sur un site très pollué (une secteur très urbanisé et une rivière Yamuna très sale), le palais est très menacé. Le gouvernement Indien a décidé de mettre en plus une limitation du nombre d’entrées journalières (40 000).

4. Les temples d’Angkor, Cambodge

Pourquoi aller au Cambodge si on ne visite pas les magnifiques temples d’Angkor ? Très détériorés, le plus grand site archéologique du monde a besoin de rénovations.
Les temples d’Angkor arrivent à saturation avec ses 5 millions de visiteurs en 2017. Si rien n’est mis en place, la fréquentation pourrait être doublée en 2025.

5. La Place Saint-Marc, Venise, Italie

La Place Saint-Marc de Venise grouille de monde à toute heure de la journée avec ses 25 millions de visiteurs par an. L’initiative de la municipalité vénitienne cette année a été de mettre en place un numerus clausus autorisant un certain nombre de personnes à venir à la cérémonie officielle du carnaval.

Se rendre dans des lieux incontournables lorsqu’on est en vacances à un prix, celui de la détérioration de celui-ci si on ne met pas en place des mesures efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *